SOLIDAYS

SOLIDAYS

Bientôt les dates de la prochaine édition

Bientôt les dates de la prochaine édition
à Paris (75)
Blablacar
Covoiturage
Hébergement
Hébergement
25/06/2019

REPORT LIVE / Festival Solidays, on y était !

Toujours autant d'amour à Solidays pour la vingt-et-unième édition du festival SOLIDAYS ! L'hippodrome de Longchamp a battu tous les records cette année, même l'impressionnant record de fréquentation de l'année dernière. Et pour cause : une programmation impressionnante, une météo parfaite, des conférences plus qu'intéressante, et toujours ce même combat contre le Sida.

 

Solidays et ses presque 230.000 festivaliers ont, pendant trois jours, résonné au son d'artistes légendaires et de découvertes incroyables, à commencer ce vendredi par Lomepal, arrivé en voiturette de golf conduite par Roméo Elvis, qui invitera plus tard pendant son show : Orelsan, pour chanter avec lui "La Vérité". Macklemore, en tournée en Europe, propose quant à lui un show impressionnant dépassant le temps de concert prévu, et allant jusqu'à inviter des fans sur scène. Meute, de retour au festival après un live d'anthologie l'an dernier, émerveille toujours autant avec ses cuivres et ses reprises des grands succès électro. Moment d'émotion aussi lorsque les artistes Busy P-MYD et Vladimir Cauchemar ont rendu hommage au défunt Philippe (Zdar) Cerboneschi, membre du duo Cassius, en reprenant certains de ses plus grands succès.

 

Le plaisir et l'émotion ne se sont pas arrêtés là. Alors que les australiens de John Butler Trio s'apprêtent à monter sur scène ce samedi, c'est la patrouille de France qui vient apporter son mot à la lutte contre le sida, en représentant le ruban rouge du Sidaction dans le ciel de Longchamp. Peu après, combo gagnant avec Parov Stelar présents pour la quatrième fois au festival, lesquels offrent un tout nouveau show, présentent de nouveaux morceaux et font danser les quelques 50.000 personnes présentes à ce moment. Presque l'équivalent d'un Stade de France rempli. Thérapie Taxi, sous la scène Domino l'an dernier, ont refait carton plein cette année sur la scène Bagatelle, présentent eux aussi de nouveaux morceaux, et font monter quelques drag queen sur scène, rappelant l'importance qu'a le groupe à prôner la tolérance et l'égalité.

 

Très vite, le chaos commence : Die Antwoord, présents à Rock en Seine l'an dernier, font démarrer les pogos violents au son de "I FINK U FREEKY" et "UGLY BOY". Les déjantés Salut c'est Cool en feront tout autant quelques heures plus tard sous le dôme, en plein milieu de la nuit, à coups de beats puissants et de paroles plus que profondes et sincères. Le tout, bien sur, en dessinant des petites madames sur Photoshop et en faisant de la pâte à modeler sur scène. Des génies.

 

Bien sur, Solidays ne serait pas cet évènement incroyable sans ses campagnes de prévention, ses moments forts, comme avec les Soeurs de la Perpetuelle Indulgence venant clamer un beau message de tolérance, non sans humour. Peu avant le concert de la reine Angèle, la Color Party présentée par une poignée de YouTubeurs célèbres fait danser sous un nuage multicolore la scène Paris, peu avant que le colombie J Bavin fasse mouvoir les popotins des festivaliers sur la scène Bagatelle avec son reggaeton puissant, sa fausse Cardi B montant sur scène, et bien sur, son très célèbre "Mi Gente". Longchamp ne fait pas dans la demie mesure cette année.

 

Clou du spectacle, Suprême NTM clôture le spectacle avec leur "première de la dernière", en référence à leur tournée d'adieu à la scène. Joey Starr et ses potes retournent littéralement l'hippodrome avec ses titres repris par un nombre incroyable de festivaliers encore présents. Quel plaisir d'être à Longchamp, lorsqu'on voit tant d'amour, de plaisir, de musique et de moments d'anthologie. Et une chose est sûre, nous serons de nouveau de la partie en 2020 !

 

Report live par Sébastien Martinez