SAIMIR PIRGU

SAIMIR PIRGU

(Classique)
Aucun avis pour le moment

Concerts de Saimir Pirgu

Biographie de Saimir Pirgu

 «Exceptionnellement garçon, doucement ardent et à l'aise dans les vols stratosphériques» (Financial Times), le «ténor doux et énergique» (New York Times) a été célébré dans tous les grands lieux d'opéra internationaux, y compris le Metropolitan Opera New York, le Teatro alla Scala, le Théâtre Bolchoï de Moscou, l'Opéra national de Vienne, l'Opéra Royal de Covent Garden, l'Opéra de Paris, le Staatsoper de Berlin, le Deutsche Oper Berlin, l'Opernhaus Zurich, le Liceu de Barcelone, l'Opéra de San Francisco, l'Opéra de Los Angeles , le festival de Salzbourg et l’Arena di Verona.
 
Les représentations de la saison 2018/2019 incluent ses débuts dans le rôle de Don José dans Carmen à Bangkok sous la direction de Zubin Mehta et dans le rôle principal de Faust pour Opera Australia, ses débuts scéniques dans le rôle de Riccardo dans Un ballo in maschera dans une nouvelle production au Teatro Regio of Parma, nouvelle production Deborah Warner de La traviata au Théâtre des Champs-Élysées à Paris et de Madama Butterfly au Teatro San Carlo de Naples; La traviata et L'elisir d'amore à l'Opéra national de Vienne, le rôle-titre de Werther au Nouveau Théâtre national de Tokyo, Alfredo au Herodes Atticus à Athènes, le titre du morceau de La damnation de Faust au Wiener Konzerthaus et au Birmingham Symphony Hall, Duca in Rigoletto au Théâtre des Champs-Elysées et à la Philharmonie du Luxembourg, Messa da Requiem de Verdi à Turin et Mozart '
 
Au cours des dernières saisons, Saimir Pirgu a élargi son répertoire en faisant d’importants débuts dans des rôles de ténor emblématiques, tels que le rôle-titre de La damnation de Faust dans une nouvelle production de Peter Stein au Théâtre Bolchoï de Moscou, Pinkerton dans une nouvelle mise en scène de Madama Butterfly à l’Opernhaus Zurich. , Gabriele Adorno de Simon Boccanegra au Teatro San Carlo et Riccardo de Un ballo in maschera avec l'Orchestre philharmonique de Israël dirigé par Zubin Mehta. Il a également joué récemment Roméo dans Roméo et Juliette (Grand Théâtre du Liceu de Barcelone), Duca in Rigoletto (Opéra royal Covent Garden, Opéra national de Vienne, Arena di Verona, Opéra national néerlandais d'Amsterdam, Opéra de Zurich, Opéra national de Bavière), Alfredo in La traviata (Opéra métropolitain, Covent Garden, Opéra de San Francisco, Opéra d'État de Bavière, Opéra d'État de Berlin, Deutsche Oper Berlin, Opéra d'État de Vienne, Teatro Colón Buenos Aires), Berger à Król Roger (Opéra royal de Covent Garden, Opéra de Sydney), Macduff à Macbeth (Grand théâtre du liceu, Maggio Musicale Fiorentino), Rodolfo à La Bohème (Grand théâtre du liceu) , Edgardo à Lucia di Lammermoor (Opéra de Los Angeles, Opéra national de Washington, Opéra d'État de Hambourg, Teatro San Carlo), Tamino à Die Zauberflöte (Teatro alla Scala), Tito à La clemenza di Tito (Opéra National de Paris), Nemorino à L ' elisir d'amore (Teatro dell'Opera de Rome, Opéra national de Vienne, Deutsche Oper Berlin, Nouveau Théâtre national de Tokyo); Idomeneo (festival Styriarte à Graz, Autriche); Iolanta et Francesca da Rimini (Theater an der Wien, Vienne); I due Figaro (Teatro Colón) et Don Giovanni (Opéra national de Vienne,
 
Saimir Pirgu a également interprété le ténor solo de Messa da Requiem de Verdi avec Riccardo Muti et le Philharmonique de Vienne au Festival de Salzbourg, avec Mariss Jansons et l'Orchestre symphonique de la radio bavaroise à Munich et au Musikverein de Vienne, et avec Antonio Pappano et l'Orchestra dell'Accademia di Santa Cecilia. Parmi ses concerts les plus récents, il convient de citer la Petite messe solennelle de Rossini au Musikverein de Vienne et le Théâtre des Champs-Elysées avec Daniele Gatti, le Concert du Nouvel An 2013 au Teatro La Fenice de Venise, le Stabat Mater de Dvořák au Festival Styriarte de Graz avec Nikolaus Harnoncourt et la Messe solennelle de Berlioz au Musikverein de Vienne avec Riccardo Muti et au Philharmonique de Vienne. Il est également apparu à l'auditorium Lingotto de Turin avec Claudio Abbado, au Concertgebouw d'Amsterdam avec Peter Schneider et au Vienna Philharmonic, à l'auditorium Santa Cecilia de Rome avec Vladimir Jurowski et au Chicago Symphony Center avec Riccardo Muti. Il a maintenu une collaboration étroite avec le chef d'orchestre Gustav Kuhn et l'Orchestre Haydn de Bolzano, avec lequel il a enregistré son premier album aria, Angelo casto e bel.
 
Né à Elbasan, en Albanie, en 1981, Saimir Pirgu a commencé sa formation musicale très jeune et a terminé ses études de violoniste dans sa ville natale à l'âge de 16 ans. À 21 ans, il est diplômé du Conservatorio Claudio Monteverdi de Bolzano, en Italie, où il a étudié la voix avec Vito Maria Brunetti, qui reste un conseiller important du ténor à ce jour.
 
C'est par hasard que M. Pirgu a rencontré Luciano Pavarotti alors qu'il était encore étudiant. Le ténor italien lui a confié plusieurs de ses rôles les plus importants jusqu'à la fin de sa vie.
 
En 2002, le jeune ténor a remporté le premier prix aux concours internationaux de chant Caruso et Tito Schipa, préparant ainsi la voie à sa percée internationale. Claudio Abbado a ensuite choisi le chanteur de 22 ans pour le rôle de Ferrando dans Così fan tutte à Ferrara, rôle identique à celui qui avait présidé en 2004, sous la direction musicale de Philippe Jordan, à devenir le plus jeune chanteur de tous les temps. débuts dans un rôle principal au Festival de Salzbourg.
 
Peu de temps après les débuts de Saimir Pirgu au Festival de Salzbourg, une importante collaboration commença avec l'Opéra d'État de Vienne, où, outre de nombreux autres rôles, M. Pirgu interpréta Nemorino dans L'elisir d'amore, pour laquelle il reçut le prix «Eberhard Wächter Gesangsmedaille», attribué chaque année à un jeune chanteur prometteur.
 
En 2008, il a été choisi par Woody Allen pour la première mise en scène d'opéra du réalisateur, interprétant le rôle de Rinuccio dans Gianni Schicchi à l'opéra de Los Angeles. À son retour au Metropolitan Opera au cours de l'année Verdi 2013 en tant que Alfredo dans La traviata, le New York Times a consacré un article de deux pages intitulé «Le ténor du côté obscur de la lune» aux points saillants de sa carrière.
 
En 2009, Saimir Pirgu a reçu le prix Franco Corelli du Teatro delle Muse d'Ancône pour son interprétation à La traviata. En 2013, il a reçu le prestigieux «Pavarotti d'Oro».
 
En 2016, son dernier album solo, Il Mio Canto, a été publié sur le label Opus Arte. Il a présenté le CD lors d’une tournée mondiale qui l’a conduit à Paris, Vienne, Berlin, Tokyo, New York, Florence et Tirana.
 
L'enregistrement sur DVD / Blu-Ray de Król Roger du Royal Opera House à Covent Garden avec Saimir Pirgu en tant que Shepherd a été nominé dans la catégorie Meilleur enregistrement d'opéra à la 59e cérémonie des Grammy Awards 2016.
 
Saimir Pirgu est ambassadeur de Down Syndrome Albania, une fondation dédiée à l'aide aux enfants atteints du syndrome de Down, depuis 2013.

Avis sur Saimir Pirgu


Soyez le premier à donner votre avis !

Saimir Pirgu

Ils peuvent aussi vous intéresser

LUDOVICO EINAUDI
3 CONCERTS À VENIR
BOLERO - HOMMAGE A MAURICE RAVEL
49 CONCERTS À VENIR
CAMILLE BERTHOLLET
10 CONCERTS À VENIR