LIOR SHOOV

Concerts de Lior Shoov

Biographie de Lior Shoov

Cette jeune chanteuse multi-instrumentiste, également clown de formation, parcourt depuis cinq ans les quatre coins du monde avec dans ses bagages d'étranges instruments... Ukulélé, Hang, tubes en plastiques, harmonica, jouets, genoux percussifs et tambourins s'entrechoquent dans une performance mélangeant chanson, musiques du monde, jeu corporel et improvisation.
Lior qui veut dire « lumière » en hébreu, est une artiste que l'on pourrait qualifier de lunaire tant sa proposition est surprenante, jouant de toutes ses influences et expériences, et mélangeant le français, l'anglais, l'hébreu et l'espagnol !

A mille lieues des prestations cadrées et lisses, la jeune femme se présente seule en scène, dans un état de fragilité recherché, de nudité intime, pour s'oublier le plus possible et atteindre la vérité de l'instant. Intense et vibrante, Lior fut l'une des révélations du festival du Printemps de Bourges de 2015. (Valérie Lehoux pour Télérama).

Actualité de Lior Shoov

14-12-15

LIVE REPORT / Revivez la 1ère édition du festival "Bonsoir Paris !" avec Lior Shoov et Rose

Lior Shoov à l'affiche du Festival Bonsoir Paris ! Du 10 au 12 décembre 2015, a eu lieu la première édition...

08-12-15

INVITATIONS / Festival Bonsoir Paris : gagnez vos places pour la première édition !

Le festival BONSOIR PARIS ! s'installe pour cette 1ère édition dans la capitale et se déroulera du 10 au 12...

Liste des albums de Lior Shoov

Lior Shoov

"Lior Shoov"

05/2017 -
Rédiger un avis

Avis sur Lior Shoov


Vaitea M.
10 critiques
Avis écrit le 14 Décembre 2015

En fin de semaine dernière a eu lieu la première édition du festival Bonsoir Paris ! Le festival s’est déroulé dans la petite salle du Théâtre de l’Alliance Française.

Arrivé sur le lieu du festival tout le monde s’installe sur les confortables sièges de la salle. C’est Lior Shoov qui ouvre le festival ce Jeudi 10 Décembre 2015. Elle arrive seule sur cette scène, de nombreux étranges instruments étalés à ses pieds. On découvre une jeune femme fascinante, et drôle : dès les premières minutes elle provoque le rire général grâce à ses mimiques exagérées. Elle se secoue sur scène dans le sens propre du terme, frappe des pieds et des mains tout en sautillant.
Elle s’empare d’un ukulélé pour se présenter en chantant. Elle s’appelle Lior, vient d’Israël et apprend le français. Elle l’utilise déjà très bien !

Pour sa prochaine chanson elle aligne devant elle de nombreuses sonnettes. Accompagnée de son ukulélé elle nous interprète une chanson d’amour en anglais tout en appuyant de ses pieds sur les sonnettes disposées au sol. Complètement possédée par la chanson, elle nous fait également part de ses talents de beat boxeuse.
A la fin de cette chanson c’est un tonnerre d’applaudissement qui s’élève dans la salle. Elle continue avec ses mimiques, sans un mot elle provoque le rire. Elle n’a pas besoin de parler pour nous communiquer sa joie de vivre.

Elle se met à jouer au hang, cet instrument de musique acoustique qui ressemble à un petit OVNI en métal. Elle chante en hébreu une chanson magnifique.
Lior nous surprend par la diversité des instruments qu’elle maîtrise. Elle réussit à nous composer une chanson avec un piano pour enfant imitant le bruitage des animaux. Avec ce piano comme seul instrument elle nous improvise un rap en anglais, puis en hébreu. Elle se tente également à nous faire un rap en Français.

Elle nous interprète ensuite « A call for light ». Elle explique en Français les paroles de cette chanson qui lui tient à cœur pour tous ceux qui ne comprendraient pas l’anglais. Des individus choisissent de partir en guerre en prétendant que cela est bon notamment pour elle. Mais cela n’apporte que plus de haine et de violence, alors qu’au final nous sommes tous pareil. Pour cette chanson elle perd son sourire quelques instants et laisse place à l’émotion. Mais celui-ci revient dès la chanson suivante, pour laquelle elle grimpe en équilibre sur un ampli et nous lance un « ne vous inquiétez pas de toute façon... on s’inquiète trop ». Pour cette dernière chanson qu’elle nous joue, elle utilise comme unique instrument un sac plastique qu’elle frappe dans ses mains, et aussi surprenant que cela puisse être cela rend plutôt très bien.

C’est une standing ovation pour Liov Shoov, cette multi-instrumentiste polyglotte originale qui sait jouer non seulement du Ukulélé et du Hang mais également du piano aux cris d’animaux et des saladiers remplis d’eau . Elle a conquis le public qui pour la plupart la découvrait aujourd’hui.

Concerts passés de Lior Shoov

Ils peuvent aussi vous intéresser

CELKILT
5 CONCERTS À VENIR
TIKEN JAH FAKOLY
7 CONCERTS À VENIR