SWEET MICKY

SWEET MICKY

(World)
Aucun avis pour le moment

Concerts de Sweet Micky

Cet artiste n'a aucun concert programmé.

Soyez le premier à être averti
des prochains concerts de Sweet Micky

Biographie de Sweet Micky

Michel Joseph Martelly est né à Port-au-Prince le 12 février 1961. Fils des époux Gérard et
Madeleine Martelly, née de Pradines dont le père, Auguste de Pradines dit Candio, a été l'un des
troubadours les plus connus de l'histoire de la musique haïtienne.

Les de Pradines ont marqué également l'histoire politique d'Haïti. François Linstant de Pradines
a participé à la guerre d'indépendance aux côtés des Pères de la Patrie. Son fils, Symphor
Linstant de Pradines, éminent juriste et bâtonnier de l'Ordre des avocats, fut ministre des
Relations extérieures, ministre des Cultes et ministre de la Justice sous le gouvernement de
Fabre Geffrard et l'auteur du « Recueil général des lois et actes du gouvernement d'Haïti depuis
la proclamation de son indépendance » en 7 tomes, véritable mémoire de la Nation haïtienne.

Il est le père d'Auguste de Pradines dit Candio.Très tôt, on inculqua à Michel le sens des valeurs : le travail, la discipline, le respect de l'autre, le sens du partage et de la réussite. Après des études classiques au collège Roger Anglade et à Saint Louis de Gonzague, Michel Martelly décrocha son bac au collège Centre d'Études Secondaires. Déjà à l'école, le charisme du jeune Michel le distingua à l'intention de ses camarades et de ses maitres. « Entertainer » né, cet adolescent charme, séduit, anime. Un piano, un micro et le voilà lancé.

En 1984, Michel Joseph Martelly a dû laisser le pays pour se rendre aux Etats Unis où il étudia et
s'exerça dans la construction. Cette transposition ne l'écarta pourtant pas de son idéal.
En 1987, il renoue avec son amie d'enfance, Sophia Saint Rémy, originaire des Gonaïves, qu'il
épousa par la suite et avec laquelle il eut quatre enfants : Michel-Olivier, Michel-Alexandre,
Michel-Yani, Malaïka-Michel.

En 1988, revenu au pays, avec son orgue et un micro, il commence à se produire en scène. Ce
fut donc la genèse de Sweet Micky, le musicien et boute-en-train national. Ensemble, sa femme
et lui se sont mis au travail, elle l'impresario et lui, Michel, le musicien, ils arpentent le pays tout
entier, chaque arrondissement, chaque commune, chaque village. Du palace le plus cossu à
l'humble chaumière, c'est la liesse, et une complète communion avec l'âme Haïtienne.
« J'ai vu Haïti, j'ai vraiment vu ce pays. J'ai mesuré les clivages, les faux antagonismes, les
polarisations malveillantes. Mais aussi j'ai vu toutes ces divisions fondre autour de moi comme
glace au soleil ! »

De cette expérience professionnelle, il acquiert du pays et de la population haïtienne une connaissance profonde.Ayant réussi, le couple Martelly ne peut rester insensible face aux plus démunis et à la misère environnante. Cette conscience citoyenne d'une responsabilité d'abord sociale prend forme autour de leurs nombreuses initiatives et œuvres de bienfaisance qui aboutit à leur Fondation Rose et Blanc.

Dans la discrétion la plus totale, ils font œuvre qui vaille et font une différence dans la vie des
laissés-pour-compte. Nous sommes étonnés devant l'ampleur du travail accompli, des tonnes
de produits de première nécessité distribués, des milliers de plats partagés... mais, la pub n'est
pas au rendez-vous, plutôt un altruisme pudique, une dignité silencieuse, « la souffrance ne doit
pas se vendre », nous dit Michel. « Haïti est un pays recelant bien trop de richesses pour être
aussi pauvre ! C'est le système qui est désuet et obsolète, c'est ce système qui a perdu toute sa
conscience sociale, toute son efficacité, qui n'est plus en mesure de servir le citoyen, jusqu'au
plus faible. C'est un changement qui va créer des plaintes et des grincements de dents, mais il
est inéluctable »

En 2010, devant l'ampleur de la catastrophe qui a ravagé le pays le 12 janvier 2010, Michel sent
que le moment est décisif, il décida de se porter candidat à l'élection présidentielle haïtienne et
termina en tête du peloton de 19 concurrents, au terme d'un second tour historique l'ayant
opposé à Mirlande Manigat.

Depuis le 14 mai 2011, il devient le 56ème Président haïtien. Sa campagne politique axée sur le
changement lui a valu plus de 67% de voix aux élections. Sa vision transformatrice de l'État se
repose sur l'Éducation, l'Emploi, l'État de droit, l'Environnement et l'Énergie. Le Président
Martelly entend inscrire son mandat dans le cadre des efforts pour le changement des
structures de son pays. Ouvert au consensus, il est convaincu que le temps du changement est
venu.

Une fois arrivé au pouvoir, il a impulsé un programme révolutionnaire visant la scolarisation
universelle, gratuite et obligatoire des enfants d'Haïti. Plus d'un million d'enfants vont
actuellement à l'école gratuitement. L'ambition du Président Martelly est qu'à la fin de son mandat tous les enfants haïtiens aillent gratuitement à l'école.

Le 26 Mars 2012, le Président Martelly a été décoré de l'Ordre du Mérite de Duarte Sanchez y Mella au Grade de Grand Croix Plaque d'Or par le Président de la République DominicainLeonel Fernández.En Juillet 2012, l'Unité Académique Internationale de la Faculté de Droit et des Sciences
Politiques de l'Université de Panama lui a octroyé la Grande Croix de l'Ordre Gil Colunje, l'une
des plus hautes distinctions décernées à un étranger, en reconnaissance de son engagement au
développement et au redressement de son pays.

Avis sur Sweet Micky


Soyez le premier à donner votre avis !

Sweet Micky

Ils peuvent aussi vous intéresser

CALYPSO ROSE
7 CONCERTS À VENIR
TRI YANN
12 CONCERTS À VENIR
TIKEN JAH FAKOLY
13 CONCERTS À VENIR
AYO
AYO
24 CONCERTS À VENIR