Aller au contenu principal

NEWS INFO CONCERT

Toutes les news
19/01/2017

COUP DE COEUR / Mountain Men: le duo blues franco-australien présente un nouvel album en tournée, découvrez notre interview !

En concert ce soir au Café de la Danse à Paris, les Mountain Men sont désormais un quartet, toujours dans le même esprit blues-rock. Infoconcert les a rencontrés pour parler de leur dernier album sorti en novembre 2016 et de la tournée à venir. Une rencontre haute en couleur (rock) !


MOUNTAIN MEN en concert : info & réservation


Formé depuis près de dix ans par le français Mr Mat à la guitare et au chant et l'australien Barefoot Ianno à l'harmonica, le tandem Mountain Men a tout de la parfaite bande-son de vos prochaines soirées d'hiver ! Bluesy, élégante et swing, leur musique se savoure comme une traversée des Etats-Unis en road trip. C'est d'ailleurs tout un pan de la musique américaine que Mountain Men revisite au fil de ses titres, du blues de la Nouvelle-Orléans au rock, en passant par la soul. Depuis ses débuts, le groupe a présenté quatre albums studio et un live très remarqué de reprises de Georges Brassens, jusqu'à la sortie cette année de "Black Market Flowers" qu'ils présentent actuellement sur scène. Un opus matiné par la présence à la batterie du bordelais Denis Barthes (ex-Noir Désir, également derrière la production), mais aussi de Estelle Humeau de Eiffel au clavier, de Hervé Toukour de The Very Big Small Orchestra au violon et de Jean Paul Roy, lui aussi de Noir Désir, aux guitares. Beau casting ! 

Mountain Men en tournée

Côté concerts, le groupe démarre ce soir une large tournée à travers la France pour rejoindre Paris, Strasbourg, Colmar, Lyon, Auxerre, Périgueux, Grenoble... Réservez vos places dès maintenant sur Infoconcert !

Rédigé par Emilie-Charlotte Paravy le 19 janvier 2017, 13h30.


INTERVIEW / Rencontre avec les Mountain Men à l'occasion de leur concert à Paris le 19 janvier !


C'est dans un café parisien que nous avons rencontré les Mountain Men nouvelle version : Mr Mat, Barefoot Iano, Denis Barthe et Olivier Mathios. La conversation s'engage facilement, surtout quand on leur demande comment ils ont eu le temps de sortir un nouvel album dix-huit mois à peine après le précédent opus « Against the Wind » tout en assurant une tournée record entre salles de concert et festivals aux quatre coins de la France.

Dès l'automne 2015, en pleine tournée, Mat commence déjà à avoir des idées de morceaux pour un prochain album. Les Mountain Men souhaitent sortir le successeur d' « Against the Wind » rapidement et avec un réalisateur aux commandes. Sur la liste de réalisateurs avec lesquels ils aimeraient travailler figure le nom de Denis Barthe. L'ancien batteur de Noir Désir est contacté via le tourneur des Mountain Men. « Je ne connaissais pas du tout les Mountain Men, mais après avoir vu quelques vidéos j'ai tout de suite dit « Je n'ai pas le temps mais je veux bien m'en occuper » » explique Denis Barthe. Il dit avoir pensé « Ce sont des punks qui font du blues ».

Après avoir réussi à rendre compatibles les emplois du temps de chacun, pendant une vingtaine de jours Mat, Iano, Denis et Olivier se retrouvent en studio, dans un chalet isolé à la montagne. "On savait qu'on avait peu de temps" se rappelle Denis. Les morceaux étaient déjà prêts et les compères avaient eu de nombreux échanges par mail sur la façon dont ils voyaient l'album. "Avec Mat on était sur la même longueur d'ondes" raconte Denis. Rester dans la patte Mountain Men mais en amplifiant les sonorités rock ? Ne pas déstabiliser le large public de Mountain Men conquis au fur et à mesure des albums et tournées précédentes ? Si pour Olivier "C'était un vrai pari", Iano explique que "Dès que Mat m'a dit qu'avec Denis ça collait, pour moi c'était réussi".
C'est Mat qui propose à Denis d'assurer lui-même la batterie sur l'enregistrement. Denis raconte "Je me suis dit que ça irait plus vite", ce à quoi Mat réplique "Il a quand même attendu 2 jours pour dire oui" et Olivier de se moquer "Il ne pouvait pas dire oui tout de suite quand même". Pour la basse, ce fut rapide. Denis et Olivier se connaissaient depuis longtemps car ils jouent ensemble dans le groupe de punk français The Hyènes. Olivier explique "Denis me parlait déjà des Mountain Men et de l'enregistrement depuis un moment. Puis il m'a demandé si ça me dirait de venir faire la basse sur quelques morceaux". Pour Mat et Iano, lorsque Denis leur a dit qu'il connaissait quelqu'un pour la basse, ils lui ont fait confiance aveuglément. C'est ainsi que le quartet a été assemblé.


Les 4 musiciens gardent un excellent souvenir de cet enregistrement : pour chacun, le plaisir de jouer ensemble était là. Comme le dit Denis : "En studio, la première chose à faire tous les matins c'est d'accrocher son ego au porte-manteau". La bonne humeur qui se dégage du groupe est très communicative, et on ne peut qu'imaginer ce que ça a donné en studio...


Le résultat à l'écoute ? "Black Flowers Market" est un album solide, 13 titres à la sauce Mountain Men, mais du Mountain Men "amplifié". Les riffs rock sont ciselés, la basse et la batterie sont bien en place, ni trop peu ni pas assez. L'alchimie entre les membres du groupe se remarque à l'écoute : beaucoup de prises sont live. Denis souligne d'ailleurs que l'ingé son a joué un rôle important sur cet album, sachant donner son opinion quand c'était nécessaire. Chaque titre a son ambiance et son propre vécu, un régal pour les oreilles ! Comme l'explique Mat, "Un bon album doit se tenir avec tous ses morceaux, si on enlève un ou deux titres ça ne se tient pas." Denis surenchérit "Un bon morceau, ça doit tenir sur un coin de table, avec un riff de guitare et deux cuillères". Et Iano et Olivier d'ajouter "Tu vois donc la tête des cuillères !"...


Quand on pose la question du choix du titre, c'est Mat qui nous répond : "Au moment d'écrire les textes, j'avais lu un livre où l'auteur compare les émotions à des fleurs... Pour cet album les textes abordent des émotions qu'on ne dévoile pas facilement, plutôt des émotions qu'on garderait sous le manteau. Donc j'aimais bien l'idée d'un marché noir des émotions, des sentiments, d'où Black Market Flowers".


De l'enregistrement à la tournée il n'y a qu'un pas que le quartet a franchi aisément : « On s'est dit que si on pouvait apporter ça sur scène ça serait encore mieux » nous dit Mat. Les Mountain Men ont donc retravaillé les anciens morceaux à 4, avec batterie et basse. La setlist mélange anciens et nouveaux morceaux. Comme l'explique Olivier, « Le but c'est que les gens qui n'ont jamais vu Mountain Men ne puissent pas faire la différence entre les nouveaux et les anciens morceaux, même si bien sûr ceux qui ont déjà vu Mountain Men en live le remarqueront ». D'après les quatre musiciens, l'accueil du public est toujours aussi chaleureux. « Un bon concert ça se fait avec le public » souligne Denis.


Quand on leur demande leur meilleur souvenir jusqu'à présent dans cette aventure, les réponses fusent. Si pour Olivier il s'agit de la session d'enregistrement qu'il qualifie de « harcèlement gastronomique ... mais avec du travail dans le plaisir », Denis pense au premier concert assuré par cette nouvelle formation Mountain Men dans la salle de concert où s'était produit Mat et Iano la première fois. « On était dans un nid de Mountain Men, c'était un peu notre examen d'entrée » se rappelle Denis. Mat et Iano racontent aussi les moments partagés avec le public lors des concerts.


Après cette belle rencontre, inutile de vous dire qu'on a hâte de voir ce que cela va donner en live ! Ne ratez pas les Mountain Men en concert à Paris au Café de la Danse le jeudi 19 janvier, puis en tournée dans toute la France en 2017 !

Interview réalisée par Anne-Laure Janicot

Artistes associés : MOUNTAIN MEN
Partager cette news :
Retour à la liste des news

Derniers Tweets @infoconcert

Mon Infoconcert
Suivez nous sur Facebook   Suivez nous sur Twitter   Suivez nous sur Google +