Aller au contenu principal
SCOTT TAYLOR

SCOTT TAYLOR

Du groupe "Les Têtes Raides", il est un accordéoniste de grand talent. Un expert en american, irish, english accordion. Lire la présentation


"Les débuts musicaux de Scott se sont fait à la trompette en Virginie... Très vite, il se sent pousser des ailes à l'idée de voir et d'entendre différent, et s'envole loin des Etats Unis pour un tour du monde qui durera quatre ans. Ses virages géographiques le font atterrir avec sa trompette jazz à Paris en 1987. Mais bientôt, son envol est freiné par l'esprit de compétition du jazz. Il décide alors de bifurquer et rejoint les Barking Dogs le temps d'un album (« Bark ! ») et de quelques tournées. Cette formation, mi-punk mi-folk, lui permet de changer d'univers musical : il y joue de la trompette, des flûtes et y découvre l'accordéon. Cependant, notre drôle d'oiseau avide de liberté souhaite de nouveau changer de décor. Il quitte donc le groupe, puis sollicité par les Têtes Raides, il les rejoint pour une aventure qui durera de 1993 à 1997, le temps de deux albums (« Le Bout du toit » et « Viens ! ») et de nombreux concerts. Même si la musique et la démarche des Têtes Raides le séduisent, il commence à œuvrer pour lui-même... Comme l'orchestre personnel de Scott est à présent élargit (trombone, clarinette, tuba, contrebasse, piano...), il se consacre alors à l'enregistrement de ses propres compositions: « Laughing with myself », son premier album autoproduit et fait maison, voit le jour en 1995. C'est parti ! Scott se lance en solitaire, il fait ses propres dates entre deux tournées des Têtes Raides. Pour plus d'indépendance, il quitte le groupe en 1997 puis s'installe dans le Finistère. Il y enregistre les 18 nouvelles chansons qui figurent sur son second album, toujours autoproduit : « My Favorite things ». Suivra une tournée d'une centaine de concerts en solo. Scott-touche-à-tout, pour mieux vivre la musique, a régulièrement besoin de tâter différents terrains musicaux.. Il le prouve en compagnie de Carfy, à l'époque batteur des Ténors de Brest. A eux deux ils font décoller L'Atelier GranDélire et s'auto-proclament « groupe le plus à l'Ouest ! ». L'Atelier laisse carte blanche à la liberté musicale, à l'improvisation, invite les copains à jouer sur des morceaux et des chansons complètement « grandélire » ! Les deux joyeux drilles donnent naissance à un album live, « Scott'n'Carfy's Grand Délire », puis à un autre enregistré à la maison, « Epaves de Pwassons et autres bifurcations trouguéroises». Ils brillent aussi par leur présence sur scène, où ils retournent aussi souvent que possible. L'Atelier est laissé quelques temps en repos, chacun des compères part pour de nouvelles aventures. Ils se retrouvent avec joie de temps à autre pour grandélirer leur musique sur scène ! Corsaire à l'assaut des portées mélodiques, Scott, secondé par le tempo de son ressac intérieur, reprend le large et accoste à Marseille où il trouve une nouvelle terre musicale : le groupe David Lafore 5 Têtes . Il y joue accordéon, trompette, tuba, flûtes, concertina... pour deux albums et des concerts. Parallèlement sa course en solitaire se poursuit : « Scott vide son grenier », bricolé à Marseille en 2001, est une drôle de brocante musicale, avec liberté de ton et "meltingpotage" à la clé. Scott s'éloigne de plus en plus des formats standards des chansons, des étiquettes et des moules musicaux. Entre ses concerts et ceux de David Lafore, il fait escale à Paris le temps d'entrer avec son accordéon dans « La Cour des Grands », spectacle de Jérôme Deschamps et Macha Makaïeff. En 2004, Scott a un petit creux et plein d'idées de cuisine : il tartine le double album « Biscotte », avec de la musique toujours faite et enregistrée maison, accompagnée d'un livre-objet. Chacun des 1 000 exemplaires est unique, un bric à brac superbe et surréaliste, un assemblage de papiers et d'impressions multiples et divers. Bref, un petit bijou dans lequel le visuel et le musical s'entremêlent pour le bonheur des yeux et des oreilles. Aux dernières nouvelles, Scott-le-nomade aurait jeté l'ancre à Nancy. Il continue à semer ses nouveaux morceaux en concert dans toute la France, seul ou avec l'Atelier GranDélire... " (biographie officielle) contact : lysika@free.fr

Ils peuvent aussi vous intéresser

VIANNEY
36 CONCERTS À VENIR
-M- (MATTHIEU CHEDID)
1 CONCERT À VENIR
CLAUDIO CAPEO
33 CONCERTS À VENIR
JULIEN DORE
19 CONCERTS À VENIR
GAUVAIN SERS
34 CONCERTS À VENIR
Mon Infoconcert
Suivez nous sur Facebook   Suivez nous sur Twitter   Suivez nous sur Google +