LA PUTAIN RESPECTUEUSE

LA PUTAIN RESPECTUEUSE

Aucun avis pour le moment

Dans une petite ville du sud des États-Unis, deux hommes noirs sont à tort accusés de viol. L'un est tué par Thomas, un citoyen américain blanc, l'autre s'enfuit et tente de se réfugier chez Lizzie, une prostituée toute juste arrivée en ville...

Lire la suite

Le cousin du meurtrier, et son père, sénateur, vont alors tenter, par tous les moyens, de la persuader de fournir un faux témoignage : dire qu'elle a été violée par celui qu'ils appellent le « nègre »... Cela pour justifier la chasse à l'homme qui se déroule dans la ville -une chasse aux « nègres », en fait, comme ils le disent....- ; et sauver l 'assassin. Mais en dépit des moyens utilisés pour l'en convaincre, la prostituée refusera de se parjurer. Et quand l'homme noir viendra se cacher chez elle, elle lui tendra un revolver qu'il refusera de prendre : « Je ne peux pas tirer sur des Blancs », affirme-t-il. Il s'enfuit, au risque de se faire lyncher par la foule... Dans cette pièce écrite en 1947, qu'il co-mettra en scène l'année suivante avec l'acteur fétiche de Buñuel : Julien Bertheau, Jean-Paul Sartre s'inspire largement de l'histoire des « Scottsboro Boys » : le viol de deux femmes blanches suivi d'une tentative de lynchage des suspects -des hommes noirs-, avant même leur inculpation, jurys intégralement blancs, justice expéditive... Une affaire survenue une quinzaine d'années auparavant, et considérée comme une étape importante de la lutte contre les discriminations et pour le droit à un procès équitable aux Etats-Unis.


Texte de :
Jean-Paul Sartre
Mise en scène et scénographie :
Gérard Gelas
Avec
Flavie Édel-Jaume,
Mouloud Belaïdi,
Mickaël Coinsin,
Patrick Donnay,
Guillaume Lanson,
Damien Rémy
Assistant à la mise en scène :
Guillaume Lanson
Lumières :
Gérard Gelas,
assisté de Florian Derval

GERARD GELAS
Metteur en scène