Toutes les news

LIVE REPORT / Un concert renversant de Carpenter Brut à Madrid !
08/11/2018

LIVE REPORT / Un concert renversant de Carpenter Brut à Madrid !

Il y a à peine quelques mois, ils renversaient Rock en Seine avec leur électro puissant à la limite du métal. Au beau milieu d'une tournée européenne, Carpenter Brut fait escale au magnifique Théâtre Barceló de Madrid, après avoir fait fait trembler le sol de Barcelone la veille.

Même si l'on ne sait que peu de choses de cet artiste, il est possible d'être d'accord sur un élément : son show est renversant, dès la première seconde. Le groupe prend place sur la scène, et commence Leather Teeth. Comme dans sa version audio, le morceau démarre calmement. Pourtant très vite, les guitares prennent le dessus et la guerre commence. Le public saute, tout en essayant de ne manquer aucune miette des images de l'écran géant, lesquelles mêlent de sombres histoires de cheerleading, de violence, de mort, de gore, le tout dans un style de série B où le sang semble fait avec du ketchup : c'est génial. On se croirait dans les années 80, tant par la musique et ses sonorités, que par la qualité de l'image.

Les titres s'enchaînent et l'histoire vécue avec le groupe ne désemplit pas. Les centaines de personnes présentes se prennent à danser énergiquement sans lâcher les yeux de l'écran. Ce serait presque dommage, vu l'énergie folle des artistes sur scène. Ils n'ont pas besoin de parler pour faire hurler les espagnols, juste avec un signe de la main. La présence scénique, les solos des différents instruments, cassent le rythme effréné du concert pour apprécier le réel talent des musiciens.

La folie de Psycho Killer empare les corps de chacune des personnes présentes dans la salle, lesquelles commencent à dessiner des pogos dans une salle moyennement adaptée - ce serait comme pogoter au trabendo, alors qu'il y a des marches d'escalier un peu partout - . Le "tu lu tu tu tu" du synthé reste en tête, et énormément de gens beuglent passionnément ces quelques notes, en s'essayant aux premiers slams de la soirée.


Sous des jeux de lumières tout aussi fascinants que la mise en scène, après des références au satanisme, à la culture trash, le tout au travers d'une musique violente et prenante, le concert continue de plus belle, et plus d'une dizaine de morceaux sont joués. Le plus prenant restera probablement cette reprise de Maniac de Michael Sembello, d'une façon très... personnelle. Imaginez ce son avec des riffs de guitare électrique intenses. C'est de cette manière que les trois artistes salueront très longuement un public qui transpire mais pourtant, qui en redemande.

 

 

Setlist :

Leather Teeth

Division Ruine

Roller Mobster

Beware The Beast

Wake Up The President

Chew BubbleGum and Kick Ass

Turbo Killer

Paradise Warfare

Cheerleader Effect

Meet Matt Stryker

Monday Hunt

Inferno Galore

SexKiller on the Loose

Disco Zombi Italia

Hairspay Hurricame

Le perv

Maniac

 

 

 

 

Live Report par Sébastien MARTINEZ

Les News Associées

Derniers Tweets