Toutes les news

Le rock (français) toujours vivant ! Notre sélection de groupes à voir en concert
13/09/2019

Le rock (français) toujours vivant ! Notre sélection de groupes à voir en concert

En ces temps où 99% des top des sites de streaming est occupé par des artistes de musiques urbaines, défendons ici-même une scène rock française pleine d'énergie, le plus souvent indé qui si elle ne fait pas des millions d'écoutes, occupera les scènes des clubs de concerts hexagonaux dans les prochaines semaines. On pense à Last Train, Lysistrata, MNNQNS, The Psychotiks Monks ou Frustration.
Revue des troupes ici même.


- Last Train, combo rock énergique originaire d'Alsace écume les scènes de France et d'ailleurs depuis 2015. Ils sortent ce vendredi leur second album, "The Big Picture", qu'ils présenteront en intégralité le 19 septembre au festival La Messe de Minuit (Lyon) avant de partir en tournée en région et de donner un concert à Paris au Trianon le 6 novembre.
=> Voir toutes les dates




- Avec Lysistrata, c'est un rock fait de bruit et de fureur qui s'exprime en live et sur un premier album paru en 2017 ("The Thread"). Mais le trio va bientôt entamer un second chapitre à leur histoire avec un nouvel album à paraître le 18 octobre prochain ("Breathe In/out") et une tournée qui débutera le 19 septembre. En tout plus d'une trentaine de dates dont un concert à Paris au Trabendo le 6 novembre.
=> Voir toutes les dates




- MNNQNS a en commun avec Lysistrata d'avoir été le lauréat du Prix Société Ricard Live Music (2018) mais aussi de jouer un rock plein d'énergie. C'est d'ailleurs en live que s'est forgée la réputation du combo rouennais qui propose un rock à la fois new-yorkais dans la hargne et anglais dans le côté refrain pop. En tournée à partir de septembre à décembre, MNNQNS fêtera le 3 octobre à la Marqouinerie la sortie de son premier album "Body Negative".
=> Voir toutes les dates




- Rock révolté et expérimental pour The Psychotic Monks. Un quatuor qui en live ou sur leur album ("Private Meaning First" chez Vicious Circle) vous emmènera au bout d'un voyage sonore quelque peu chaotique. Car avec eux il faut se laisser porter par leur musique comme l'on vivrait une expérience chamanique. A vivre donc en live dans les salles et les festivals cet automne et également à Paris au Trabendo le 28 novembre.
=> Voir toutes les dates




Formé en 2002, on peut considéré déjà les cinq membres du groupe Frustration comme des grands frères. Leur rock est teinté d'électro quand il se rapproche de Joy Division mais sait faire aussi parler les guitares quand il penche du côté de Killing Joke. Bref, un truc entre punk et coldwave qui peut être dansant comme oppressant. Frustration sortira le 18 octobre un nouvel album, "So Cold Streams" (toujours chez Born Bad Records) et partira en tournée cet automne avant un concert parisien au Trianon en mars 2020.
=> Voir toutes les dates




Et aussi :
L'Epée, soit The Liminanas, Emmanuelle Seigner et Anton Newcombe qui sortent un premier album ("Diabolique") sous influences rock vintage 60's-70's. On en a déjà parlé et on soutient.  En tournée novembre et décembre.

- On ne les oublie pas, les bordelais de Luke, toujours emmené par Thomas Boulard et qui est revenu sur le devant de la scène en mars dernier avec l'album "Porcelaine". En tournée de septembre à décembre.

- Chaotique, bordélique mais joyeux si on peut qualifier le rock selon le Villejuif Underground. Le combo francilien méné par l'Australien Nathan Roche et ses trois compères de Villejuif seront prochainement en concert au festival Levitation à Angers, au Grand Mix de Tourcoing pour l'ouverture de la saison et au festival BBMIX à Boulogne Billancourt






Les News Associées

Derniers Tweets