PHILIP GLASS

PHILIP GLASS

(Jazz / Blues)
Aucun avis pour le moment

Biographie de Philip Glass

Les opéras - «Einstein sur la plage», «Satyagraha», «Akhnaten» et «The Voyage», parmi beaucoup d'autres, jouent dans les plus grandes maisons du monde et rarement à un siège vide. Glass a écrit de la musique pour le théâtre expérimental et pour des films primés aux Oscars tels que «The Hours» et «Kundun» de Martin Scorsese, tandis que «Koyaanisqatsi», son paysage cinématographique initial avec Godfrey Reggio et le Philip Glass Ensemble, est peut-être le plus «Fantasia». 
 
Son association personnelle et professionnelle avec de grands artistes du rock, de la pop et de la musique du monde remonte aux années 1960, notamment au début de sa relation de collaboration avec l'artiste Robert Wilson. Glass est en effet le premier compositeur à avoir conquis un large public pluri-générationnel dans l'opéra, la salle de concert, le monde de la danse,
 
Il est né en 1937 et a grandi à Baltimore. Il a étudié à l'Université de Chicago, à la Juilliard School et à Aspen avec Darius Milhaud. Insatisfait d'une grande partie de la musique moderne, il s'installe en Europe où il étudie avec la légendaire pédagogue Nadia Boulanger (qui enseigne également à Aaron Copland, Virgil Thomson et Quincy Jones) et collabore étroitement avec le virtuose de la sitar et compositeur Ravi. Shankar. De retour à New York en 1967, il forme le Philip Glass Ensemble, composé de sept musiciens jouant des claviers et de divers instruments à vent, amplifiés et alimentés via un mixeur.
 
Le nouveau style musical en cours d'élaboration par Glass est finalement qualifié de «minimalisme». Glass lui-même n'a jamais aimé ce terme et a préféré parler de lui comme d'un compositeur de «musique à structures répétitives». Une grande partie de ses premières œuvres reposait sur la réitération prolongée de De brefs fragments mélodiques élégants qui entrent et sortent d'une tapisserie auditive. Autrement dit, il a plongé l'auditeur dans une sorte de temps sonore qui se tord, tourne, entoure, se développe.
 
Il n'y a rien eu de "minimaliste" dans sa production. Dans les 25 dernières années, Glass a composé plus de vingt opéras, grands et petits; dix symphonies (avec d'autres déjà sur le chemin); deux concertos pour piano et concertos pour quatuor et orchestre avec violon, piano, timbales et saxophone; des bandes sonores de films allant de nouvelles partitions pour les classiques stylisés de Jean Cocteau au documentaire d'Errol Morris sur l'ancien secrétaire à la Défense Robert McNamara; quatuors à cordes; un corpus croissant d’œuvres pour piano solo et orgue.
 
 Il a notamment collaboré avec Paul Simon, Linda Ronstadt, Yo-Yo Ma et Doris Lessing. Il présente des conférences, des ateliers et des performances en solo au clavier dans le monde entier et continue de se produire régulièrement avec le Philip Glass Ensemble.

Avis sur Philip Glass


Soyez le premier à donner votre avis !

Philip Glass

Concerts passés de Philip Glass

Ils peuvent aussi vous intéresser

IBRAHIM MAALOUF
27 CONCERTS À VENIR
MELODY GARDOT
10 CONCERTS À VENIR
YOUN SUN NAH
4 CONCERTS À VENIR
AVISHAI COHEN (contrebasse)
5 CONCERTS À VENIR