Aller au contenu principal
DEEP PURPLE

DEEP PURPLE

Figure de proue du mouvement hard rock à l'instar de Led Zeppelin et de Black Sabbath, Deep Purple a marqué plusieurs générations. Lire la présentation

Déposer un avis

6 avis sur Deep Purple

NOTE MOYENNE   4.8/5
5 étoiles
4 étoiles
Valentin69Aix
1 critique
Avis écrit le 07 Novembre 2010

c'est la première fois que je viens dans cette magnifique salle du Zénith de Montpellier sud qui est idéale pour les concerts et j'ai passé une très bonne soirée accompagné de mon amie devant une salle conquise devant l'excellente prestation de DEEP PURPLE que je recommande à tous de ne pas rater durant leur tournée 2010. EXTRA...

alienseb
8 critiques
  Avis écrit le 02 Août 2008

Le 24/07/2008 - Vienne.
24/07/2008...
Je remplis la bétaillère Pigeot de quelques bons Cd bien choisis pour l'événement (Purple à Vienne) et je décolle au milieu des routiers pas toujours sympas, pour prendre 2 Nains à Macon71 & mon mentor musical à Lugdunum69. Après quelques péripéties de tarmac , (merci à notre Nain éclaireur qui nous permet de contourner les tristement célèbres bouchons Lyonnais) nous atteignons Vienne et son Théâtre Antique bien connu (The Who, Massive Attack, Archive et David Gilmour y'ont déjà laissé leurs empruntes dans la Pierre).
Pour tenir face à l'événement une collation s'impose, puis nous entrons dans l'Arène, notre souffle quelque peu altéré par la puissance du Lieu.
Nous savons également que pour voir les Maîtres, il va nous falloir subir (encore!?!?) les Garçons d'Café, qui nous ont déjà assommé les esgourdes à 2 reprises (Dijon et Besançon). A ce propos, je tiens à remercier les fans qui m'ont procuré une bouteille d'eau pour me venger de la bouteille lancée par le Chef des Garçons de café à Besançon le 28/11/2007. Bertrand ne semble pas avoir évolué, toujours pitoyable... mais ils quittent très vite la scène pour laisser place à la Puissance...
Gillan malgré des lunettes de starlette made in St-trop' est très en voix, fireball puis un Into the Fire tonitruant, (le Purple est très en forme, les Papys Paice, Glover , Airey et Morse font parler la poudre)... Strange Kind of Woman, Rapture of the Deep et bien d'autres, puis Steve Morse nous illumine avec un solo magique qui annonce Sometimes I feel like screaming, nouveau solo du maître de la 6-cordes, fantastique The Battle Rages on, Don Airey digne successeur de John Lord nous montre l'étendue de son talent sur un solo qui annonce un final tout en puissance : Perfect Strangers , Space Truckin', Highway Star, Smoke on the Water !!! le public en redemande, des Fans nous font passer des papiers estampillés Speed King , le Chevelu me grimpe sur les épaules pour leur montrer ( les lunettes de Gillan nous inquiétent... les a t'il vus ??)
...et la surprise est totale, Le Purple revient et enchaîne Speed King (comble de bonheur pour nous) Hush & Black Night pour clôturer cette soirée monumentale ou j'ai réussi à attraper un Glover-médiator, puis un deuxième que mon ami Chevelu avait laisser échapper, tant l'ambiance était survoltée dans la fausse in Rock du théâtre Antique.
Certitude : ce soir là il fallait être à Vienne.
Après une telle soirée, le problème le plus difficile à résoudre est « qu'est ce qu'on peut écouter comme zique après ça ?»
Puis retour chez notre Nain éclaireur où quelques bières Belges nous attendent sous les étoiles (la meilleure façon de terminer cette soirée mémorable).
PS: "dis Chevelu, t'avais piqué tes Fringues à Roger Daltrey pour venir au Concert ou t'allais en Vacances à la Grande-Motte?"
Ce 3° Purple annonce forcément un 4eme...
Total Respect
alienseb.

alienseb
8 critiques
  Avis écrit le 30 Novembre 2007

Le 28/11/2007 - Micropolis Besançon.
28/11/2007, 17h environ Eric-bible-Musicale, et moi, son humble disciple, nous préparons à décoller, pour Besançon, dernière chance pour nous, d'entendre les Papys du Hard Rock. Nous attendons embrumés de quelques bouffées de nicotine, le 3° Larron qui tarde à arriver...
La patience n'étant pas notre fort, la tension monte, la dernière date du Purple-Tour va nous échapper !?!
Le bus tarde toujours, Merci Divia...
Finalement le Bûcheron arrive...
Pas le temps de discuter, on décolle enfin...
Notre taxi-man, (qui ne vient pas de chez Divia) fait très vite ronronner l'autoradio sous le médiator de Jimmy Page, puis Deep Purple live à l'Olympia...
Et malgré le Brouillard et les Routiers détrousseurs de macadam, Micropolis approche enfin...
Petite Bière et petit casse-dalle pour être à la hauteur de l'événement...
La salle n'est pas encore bondée, ce qui nous permet de nous placer juste en face du pédalier du Grand Morse.
Aie, des garçons de Café envahissent la scène. L'insupportable arrive, le son nous lance des coups de poignard dans les esgourdes, nos tympans vont-ils supporter une telle pollution sonore? (ça sert à quoi de signer le Pacte écologique?)
Faut-il supporter une telle avalanche de décibels mal mixées, pour pouvoir écouter les Maîtres ?
J'attends un silence(inespéré)... pour lancer un cri d'espoir : « Cassez-Vous, vous êtes nuls à pèter... » Ce qui énerve quelque peu Bertrand, le Chef des Garçons d'Café, qui en profite pour me lancer sa bouteille d'eau à la figure, en me demandant de le retrouver dans le Hall après le Concert... Zen attitude mec ! en plus tu t'es planté de gars... c'est pas moi qui ai reçu ta flotte ensalivée, j'ai dû m'excuser auprès du malheureux, qui était d'accord avec moi, mais plutôt humide... Arf, Bertrand, normalement un bon Garçon de café sert l'eau dans un verre, pas dans la Goule d'un mec qui a du goût, car je crois que le groupe qui joue après vous, a appris à jouer de la musique avant de faire de la scène (et pas l'inverse)... heureusement une déménageuse salvatrice, plutôt mignonne retire les gravats qui encombrais la scène. Nos tympans sont à notre grande surprise encore intacts...
Les lumières s'éteignent...
La foule s'embrase...
Deep Purple arrive enfin, déjà Paice fait ronronner sa batterie, Gillan est très en voix, Glover fait vibrer nos cages thoraciques, Don Airey fait exploser l'orgue Hammond et Morse lance des riffs aiguisés & puissants... les piliers (bah, ça sonne mieux que Papy) du Rock tiennent bon, s'amusent sur scène, s'amusent avec le public, totalement acquis à leur cause... Le Purple est généreux, le public en redemande... Les solos de Steve Morse sont fabuleux, sans jamais dénaturer les partitions de Blackmore... il réussit même à les transcender, "The Battle Rages on", "Perfect Strangers" entre autre...
Gillan nous lance un « into the fire » tonitruant, (les cordes vocales du papy sont in Rock!!)
Chaque musicien se lance dans un solo magistrale, Steve Morse joue Contact Lost, Well-dressed-Guitar et ose Whole Lotta Love, (Deep Purple joue du Led Zep!?!) tout en puissance... mon cerveau a du mal a assimiler cet avalanche de talant, de puissance et de générosité made in Purple. Mes yeux sont rivés sur les guitares de Steve Morse, cherchant à comprendre ce que mes oreilles me transmettent. Des caméras filmant les claviers et les mains de Don Airey , nous permettent d'apprécier son immense talant, Glover se lance dans l'intro d'Highway star, je ne sais plus ou regarder, Eric (notre référence Rock) plane quelque part au dessus de la salle, François notre Jeune Bûcheron, vibre et saute plus haut que nous, (normal les rhumatismes n'ont pas encore rongé ses articulations, et n'a pas encore de prothèse de Hanche!), mais il a déjà un goût prononcé pour la bonne zique, et peut en laisser plus d'un sur le carreau (il a déjà vu les Who)...
Les harmoniques fusent dans Micropolis et après plusieurs sourires amicaux du Grand Steve, un dernier envol de médiator (j'en ai déjà manqué 2... et le 3° sera le bon) , Yep j'ai mon médiator griffé DEEP PURPLE & STEVE MORSE).
Mon carnet de route s'est encore gratifié d'une croix dans la case Rock-légende, cette année fut particulièrement riche (Gilmour à Vienne, Deep Purple à Dijon, The Who à Bercy, Re-Purlpe ce soir), il ne me reste plus qu'à voir AC/DC & Led Zep, pour pouvoir donner l'autorisation à Dieu de le rejoindre en enfer...
Arf, ça doit être sympa la haut si Jimi Hendrix, Keith Moon, John Bonham, John Entwistle, Jim Morrisson, Bon Scott s'occupent de la musique, y a moyen de passer du bon temps la haut !
alienseb

musicman
1 critique
  Avis écrit le 17 Novembre 2006

Le 14/11/2006 - dôme de marseille.
Le groupe mythique des 70's: Eh ben il n'a pas vielli.
Un concert exceptionnel, des musiciens géniaux, un Gillan tjs aussi a l'aise, meme sur des morceaux plutôt hard comme highway star. Une playlist mêlant ancien tubes ( et ils sont nombreux ) et chansons des derniers albums. Regrets : absence de child in time, you keep on moving et sometimes i feel like srceamin... Je pensais venir a la derniere tournée du groupe mais après ce concert , où Gillan a vraiment assuré, ca ne m'étonnerai pas de les revoir dans quelques années.

bornert
1 critique
  Avis écrit le 11 Novembre 2006

Le 09/11/2006 - toulouse zenith.
excellente prestation.Tous en très grande forme.2 bémols(petits): Gillan a de réelles difficultés et ne peut plus assurer certains morceaux d'anthologie qui ne sont donc plus au répertoire(child in time...);2 ou 3 bonness songs plus récentes auraient mérité d'allonger le concert(2h environ).Comme tjrs à Toulouse,Super public,zenith bien rempli,de12 à 60ans.UN super pied donc.|

Dreaming_11
2 critiques
  Avis écrit le 11 Novembre 2006

Le 08/11/2006 - Dijon.
Les grands père pétaient la forme. On a du poireauter un peu avant qu'ils commencent mais ça a vite été oublié. Un Steve Morse excellent, un clavier qui en envoyait, un bassiste stylé et un chanteur en jogging nike gris. On en redemande!! C'était juste un peu court (1h45 en gros). Dommage! Mais inoubliable et mythique quand même!!!

Ils peuvent aussi vous intéresser

GUNS N'ROSES
2 CONCERTS À VENIR
IRON MAIDEN
1 CONCERT À VENIR
MARILYN MANSON
8 CONCERTS À VENIR
SCORPIONS
5 CONCERTS À VENIR
Mon Infoconcert
Suivez nous sur Facebook   Suivez nous sur Twitter   Suivez nous sur Google +