Aller au contenu principal
LEE SCRATCH PERRY

LEE SCRATCH PERRY

Genre : Reggae

Producteur, chanteur, compositeur ou ingénieur son, il tient une place à part avec son travail expérimental, pionnier et baroque entre reggae et dub. Lire la présentation


Comment évoquer Lee "Scratch" Perry..., comment évoquer la place à part qu'occupe ce monsieur dans l'histoire du reggae ? Il possède son propre studio, il œuvre avec son groupe The Upsetters, emmenés tambour battant par une section rythmique virtuose (avec Cartlon et Aston Family Man Barrett). Depuis quelque trente ans, il cherche et expérimente un dub toujours évolutif, mélangeant et alternant reggae instrumental, toast, sound system... Il est aussi un porte parole virulent. Lee Perry, de son vrai nom Rainfod Hugh Perry, est un artiste qui se moque des convenances et des étiquettes. Tour à tour producteur et chanteur, compositeur ou ingénieur du son. En fait, Lee Perry est un personnage avec ses zones d'ombres, ses traits de génie et aussi sa mégalomanie. D'ailleurs cela n'est pas pour rien qu'il s'affuble du surnom d'« Upsetter » (l'emmerdeur), nom tiré d'une de ses chansons. Dans le reggae, Lee Perry est considéré comme le producteur le plus baroque. Il faut dire que celui-ci arrivait à faire des merveilles avec son studio « Black Art Studio ». Avec des bouts de ficelles, ce monsieur enregistra, souvent en les poussant au maximum de leurs capacités, pléthore de chanteurs dans les années 70 comme Max Romeo, The Congos, Dave Barker, Junior Murvin...Il poussait son matériel et les chanteurs au bout de leurs limites, toujours prêt à refaire une prise de son, prêt à moult combines pour repousser les limites de son art et qu'importe si les qualités techniques en souffraient un peu. Il faut avouer que souvent les chanteurs ont enregistré avec Lee Perry les grands classiques du reggae, voir le top de leur art. On doit aussi à Lee Perry, chanteur et compositeur, une série de titres où celui-ci prend une voix réellement menaçante et envoûtante associée à des musiques bourrées d'effets. Par contre, Lee "Scratch" Perry se retrouva, dans les années 80, victime de sa mégalomanie, de son imagerie de fou qui entretient depuis savamment. Cela lui permet d'éviter certaines fréquentations et de ne pas être importuné à tout bout de champ. Il peut se permettre de n'en faire qu'a sa tête et donc de rester intact et libre. Quant à la scène, accompagné, parfois, des Robotics ou de Mad Professor, il peut subjuguer son public. D'autres fois ces prestations peuvent être moins convaincantes et brillantes. De toute manière, voir Lee "Scratch" Perry avec ses tenues et son jeu de scène reste toujours riche d'émotions et de délires.

Ils peuvent aussi vous intéresser

NAAMAN
23 CONCERTS À VENIR
DUB INC
7 CONCERTS À VENIR
DANAKIL
9 CONCERTS À VENIR
PANDA DUB
11 CONCERTS À VENIR
MASSILIA SOUND SYSTEM
3 CONCERTS À VENIR
Mon Infoconcert
Suivez nous sur Facebook   Suivez nous sur Twitter   Suivez nous sur Google +